Outils pour utilisateurs

Outils du site


eglises:verbier-station

Église de Verbier station

Église de la station de Verbier construite entre 1958 et 1969 par l’architecte Jean-Marie Ellenberger. Elle est dédicacée au Cœur douloureux et immaculé de la Vierge Marie. Diverses rénovations en 1979-1980, 1985 et 1991-1994. Nouveau mobilier liturgique en 2007.

La vue la plus évidente se porte sur le clocher blanc situé au bord de la route des Creux, qui relie la place Centrale au départ des télécabines de Savoleyres.

La façade n’est que peu visible si l’on ne prend pas la peine de faire quelques pas sur le chemin de l’Église. Elle mérite pourtant l’attention. L’édifice est judicieusement positionné dans la pente, avec un beau jeu de niveaux. Et la toiture rappelle habilement l’architecture traditionnelle des les chalets de la région.

Pourtant, le bâtiment n’a rien de traditionnel. Son plan est celui d’une moitié d’ellipse ouverte vers la vallée, avec son clocher détaché. Il est bien visible sur cette photo aérienne de 1966.

Vue aérienne de 1966

Sur l’esplanade, la porte d’entrée dessine une croix dont l’intérêt se manifestera plutôt à la sortie des célébrations (et concerts).

L’intérieur est très sombre, à l’exception du chœur superbement illuminé par une ouverture zénithale circulaire. Les murs ne sont pas parfaitement verticaux, mais très légèrement évasés.

L’autel de 2007 par Huber Camillo en verre acrylique massif s’intègre très bien dans cette église construite presque 50 ans plus tôt. De même que l’embon et le tabernacle.

Je trouve intéressant d’avoir conservé une pieta qui contraste joliment avec le «crucifix non figuratif» très réussi.

Les personnes qui participent à un office dans cette église de la station de Verbier doivent vivre une expérience visuelle intéressante. Lors de l’entrée dans la nef, tout est très noir, presque invisible, particulièrement en hiver en contraste avec le soleil sur la neige. Une fois les yeux habitués. L’attention se focalise sur l’autel et le célébrant.

Pour la sortie, dès que l’on se retourne, superbe vue sur la façade qui est tout entière un vitrail. La croix sur la porte prend tout son sens.

À l’extérieur, sur l’esplanade, superbe vue sur les Combins et le Catogne, qui l’on imagine encore plus belle à l’inauguration, sans les arbres qui la coupent. Une vue de la route des Creux au-dessus de l’édifice permet d’imaginer le panorama (et de montrer l’ouverture zénithale du chœur).

Le clocher, élément le plus visible de l’ensemble, ne me paraît pas rendre justice à l’excellence architectural du tout. Son plus grand intérêt est d’être visible de partout dans la station, des pistes de ski et des chemins de randonnée.

Sa section en forme de croix et le fait de passer dessous pour se rendre dans le bâtiment ne suffisent pas à me convaincre du résultat.

En descendant de l’esplanade, je conseille un regard sur les colonnes en béton qui la soutiennent. Très belle réussite architectural qui est rappelée jusque dans le chœur (comme en témoigne l’image de la nef en haut de page).

Au niveau du chemin de l’Église – on serait tenté de l’appeler «sous-sol» – se trouve une salle paroissiale. Une fois encore, la façade est en vitrail. Rarement accessible à ma connaissance, de vous conseille d’y entrer lorsque c’est possible pour admirer les couleurs.

La construction de cette église est rocambolesque. Pour en savoir plus, la lecture de l’ouvrage Églises et chapelles de Bagnes (voir Bibliographie et webographie) s’impose. Il est disponible à la bibliothèque de Verbier.

Adresse exacte

Église de Verbier station
Chemin de l’Église 2
1936 Verbier
Suisse

https://goo.gl/maps/cyseJmi4FPmAGLCa8

eglises/verbier-station.txt · Dernière modification: 2021/04/07 14:34 de Nicolas Friedli